Founder and Taipan of the Rawadi House


Stéphane Rawadi est un artiste contemporain dont le domaine de prédilection est la peinture à l’huile et la sculpture.

 

Il a très vite été plongé dans le monde de l’art. Petit il aimait déjà beaucoup le dessin et passer du temps dans l’atelier de son père pour faire des bijoux.

Après des études de stylisme et de décoration d’intérieur il a poursuivi dans l’architecture à Saint-Luc. Pendant ses études Stéphane dessine, met des idées sur papier sa créativité est foisonnante pour cette période où il découvre les peintres Américain comme Jackson Pollock, Tom Wesselman, Jaspers Johns, Roy Lichtenstein et un dont l’univers va le marquer Edwart Hopper.

Il découvre aussi pendant cette période l’art fantastique et Boris Vallejo. Ses dessins s’orientent vers l’art fantastique avec pour sujet le Liban et les femmes. Ses deux thèmes ne le quittent pas et marquent une grande partie de ses créations. Stéphane Rawadi aime les musées il passe une grande partie de son temps au musée d’art moderne de Bruxelles et des heures devant un tableau qui le fascine, « L’empire des lumières » de Magritte. En 1995 à l’âge de 23 ans il part pour le Liban et ouvre à Beyrouth son atelier de peinture et sculpture. Le thème de ses œuvres est un Liban imaginaire où la violence de la guerre transparaît. Avec le soutien du ministre libanais de la culture il fait sa première exposition en 1997. Les libanais découvrent son univers fantastique et un artiste au thème divers où le fil conducteur est le Liban et les cèdres. Passionné d'histoire et de l'orient il se spécialise dans l'art chinois du XIX siècle. Il crée ensuite à Beyrouth son bureau d'art sous le nom de ART-ARZ qui deviendras la Maison RAWADI. Stéphane Rawadi crée des œuvres dans des matériaux nobles comme les bois précieux, le cuir, l’ivoire, le jade, l’argent et l’or tout en parsemant ses créations de pierres précieuses et semi précieuses.

 

 

Stéphane Rawadi is a contemporary artist whose field of predilection is oil painting and sculpture.

 

He was soon immersed in the world of art. Small he already loved drawing and spent time in his father's studio to make jewelry. After studies of styling and interior decoration he continued in architecture at Saint-Luc. During his studies Stéphane draws, puts ideas on paper his creativity is abundant for this period when he discovers American painters like Jackson Pollock, Tom Wesselman, Jaspers Johns, Roy Lichtenstein and one whose universe will mark Edwart Hopper.

He also discovered during this period fantastic art and Boris Vallejo. His drawings are oriented towards fantastic art with the subject Lebanon and women. His two themes do not leave him and mark a large part of his creations. Stéphane Rawadi loves museums, spending much of his time at the Museum of Modern Art in Brussels and hours before a fascinating painting, Magritte's "Empire of Lights". In 1995 at the age of 23 he left for Lebanon and opened his workshop of painting and sculpture in Beirut. The theme of his works is an imaginary Lebanon where the violence of war is revealed. With the support of the Lebanese Minister of Culture, he made his first exhibition in 1997. The Lebanese discover his fantastic world and an artist with a diverse theme where Lebanon and cedars are the main thread. Passionate about history and the orient he specializes in Chinese art of the XIX century. He then created his art bureau in Beirut under the name of ART-ARZ, which became the RAWADI House. Stéphane Rawadi creates works in noble materials such as precious woods, leather, ivory, jade, silver and gold while sprinkling

Stéphane Rawadi
Stéphane Rawadi

Taipan  RAWADI HOUSE